Le Core HR international : de l’optimisation du pilotage RH à la construction d’une identité commune

Le Core HR devient incontournable pour bâtir une stratégie RH unifiée sur plusieurs pays.

Aujourd’hui le Core HR international représente une solution adaptée pour harmoniser les pratiques RH, tout en répondant aux besoins spécifiques et légaux de chaque pays. L’internationalisation des entreprises, grandes ou moyennes, rend de plus en plus le Core HR international stratégique pour mener une politique RH efficiente et leur permettre de s’étendre sur de nouveaux territoires. Cependant, le Core HR peut s’adresser aussi à des sociétés nationales évoluant dans un contexte complexe.

Une réponse à la complexité d’une gestion des talents

Les entreprises ont de réelles préoccupations à l’heure actuelle en matière de gestion des talents au niveau mondial, mais aussi au niveau local. C’est pour cela qu’analyser les données RH en temps réel est un vrai défi pour les entreprises, pour pouvoir prendre des décisions rapidement. Or dans un contexte international, les spécificités locales rendent la collecte et la consolidation de données RH structurées et unifiées au niveau mondial particulièrement difficiles.

L’enjeu est donc de réduire le temps entre la collecte de la donnée fiable, structurée et harmonisée, son analyse et la mise en place de politiques RH efficientes, afin de mieux gérer le capital humain et créer de la valeur pour l’entreprise. C’est le « real time economy », c’est-à-dire l’économie en temps réel ou de l’instant qui, grâce à la digitalisation des flux et à leur analyse fine (embauches, départs, absences, promotion, acquisition de compétences, etc.), permet de maîtriser les effectifs et les coûts et également d’anticiper, évaluer et prioriser les risques, grâce à des analyses prédictives de type « risk management ».

Un support à la conquête de nouveaux marchés et à l’intégration de nouvelles sociétés

Les sociétés locales ou internationales visent toutes la conquête de nouveaux marchés et pour cela doivent pouvoir compter sur les Talents locaux ou internationaux, car le capital humain représente la clé de la réussite pour tout projet de croissance, notamment dans une dimension internationale.

La gestion de la paie des collaborateurs peut être assurée par des fournisseurs différents, mais seule une plateforme unifiée et intégrée, telle que le Core HR, permet de consolider certaines données au niveau global et d’apporter ainsi aux RH et aux équipes de Direction une vision stratégique globale, pour piloter leurs politiques administrative, salariale et de gestion des compétences.

Le Core HR permet aussi de répondre aux questions sur l’organisation la plus pertinente à mettre en place, sur la façon d’attirer les talents, de proposer des évolutions de carrière et de réussir l’intégration des collaborateurs dans les nouvelles entités.

Une contribution à la construction d’une identité multiculturelle

La construction d’une identité commune transnationale est un véritable enjeu, car il nécessite d’impliquer l’ensemble des pays et il suppose que chaque pays se challenge en se basant sur une meilleure compréhension des pratiques des autres pays.

Après l’harmonisation des pratiques RH dans le respect des spécificités locales, le Core HR, associé à des espaces de travail digitaux, est une brique de base de la conduite du changement, puisqu’il contribue au partage de l’information et à la diffusion des messages forts et qu’il donne le cap. Il constitue ainsi ‘le fil d’Ariane’ pour les RH, les managers et les collaborateurs.

Un levier de productivité et de maîtrise des coûts

Le Core HR permet enfin un gain financier, grâce aux gains de productivité générés par le partage de compétences, de processus et d’informations et la mutualisation d’outils RH. En effet les processus RH peuvent être partagés et déployés, mais uniquement après une analyse des besoins et des données de chacun des pays et une définition de ce qui peut être générique, car commun et aligné avec la stratégie RH de l’entreprise. Par exemple, les types de contrats de travail ne sont pas les mêmes selon les pays, mais il faut pouvoir se mettre d’accord sur un langage commun qui fait appel aux mêmes notions.

Le Core HR international permet, par ailleurs, un meilleur respect des normes internationales en vigueur telles que le RGPD, le règlement européen sur la protection des données. Il existe par ailleurs des équivalences de ce règlement en Suisse ou aux États-Unis, ce qui dans ce cas-là assure un déploiement international des pratiques et des processus RH associés.

La capacité de configuration et l’interopérabilité du Core HR international permettent de prendre en compte la totalité des applications RH, pour être aux plus près des attentes et besoins RH des entreprises internationales, mais surtout des outils RH existants, qui sont parfois différents dans les différentes entités et qu’il n’est pas pertinent de remplacer à un ‘instant T’.

Plus que jamais, l’urbanisation du SIRH, en s’appuyant sur l’existant, la qualité et la fiabilité des données RH exploitées, représente un élément clé pour la stratégie d’une organisation internationale. Le Core HR international en est le meilleur garant.