Urbanisation du SIRH international : alignement, cohérence et écosystème

L’architecture fonctionnelle harmonise l’ensemble des applications pour un pilotage RH plus performant et dans le but de servir le client interne, le collaborateur.

L’architecture fonctionnelle RH organise les activités RH par briques, qui sont des blocs fonctionnels ou solutions au sein d’une même fonctionnalité et qui forment un ensemble cohérent opérationnel pour les RH. L’architecture fonctionnelle a donc pour objectif d’harmoniser l’ensemble des applications, grâce à des solutions qui cohabitent parfaitement entre elles. La gestion de la paie comprend par exemple différentes fonctionnalités, comme celle concernant le déclaratif de cotisations, plus généralement les transactions avec les organismes, ou l’édition des bulletins. La gestion des temps inclus un ensemble de fonctionnalités qui traitent la gestion des absences, le pointage, la gestion des compteurs, la gestion des anomalies, la gestion des heures supplémentaires ou encore la gestion du planning prévisionnel. L’architecte est le garant de la cohérence de l’ensemble des fonctionnalités.

Un enjeu d’alignement et de cohérence globale mondiale stratégique

Les organisations d’un même groupe international possèdent souvent la même architecture fonctionnelle, car elles ont souvent les mêmes contingences internes et les mêmes objectifs RH. Elles ont toutes un souci d’harmonisation des processus et des pratiques RH, afin d’assurer un alignement vertical de l’organisation hiérarchique et une cohérence horizontale entre les entités géographiquement dispersées. Aujourd’hui, l’architecture fonctionnelle devient une nécessité pour un pilotage RH performant à l’international. Toutes les nouvelles solutions implantées doivent être en osmose avec le SIRH global. Il est également nécessaire d’effectuer une veille légale adaptée en fonction des spécificités de chaque pays.

Par ailleurs, les entreprises font beaucoup de croissance externe par des stratégies de fusions-acquisitions et l’harmonisation des solutions héritées est un enjeu supplémentaire qui doit concerner l’ensemble des pays. Une architecture fonctionnelle bien pensée et construite permet effectivement d’intégrer rapidement de nouveaux processus RH. Cela est particulièrement important, dans la mesure où il y a des exigences en matière de vitesse d’action pour conquérir de nouveaux marchés et les équipes doivent rapidement être organisées et opérationnelles.

Les atouts d’une urbanisation du SIRH dans les projets internationaux

La fonction RH se doit aujourd’hui d’être offreur de services de qualité. La plupart des entreprises demandent que leurs collaborateurs aient un accès facilité à leurs données RH. Les entreprises digitalisent la fonction RH de manière à fournir à leurs employés des documents de manière rapide et efficace et permettre à leurs employés d’en faire de même. Il peut s’agir de bulletin de paie ou de certificat de travail dans le cas des RH, de certificat de naissance, certificat maladie, autre dans le cas des employés.

L’urbanisation du SIRH permet par ailleurs aux entreprises de réaliser des reportings et d’avoir une cartographie de situations données. Il est primordial en effet pour la RH aujourd’hui de posséder des éléments d’analyse tangibles, grâce à des indicateurs précis qui lui permettent de mener une politique RH efficiente. Elle est ainsi en capacité d’effectuer des diagnostics pour chaque entité dans chaque pays, grâce à des pratiques communes et une uniformisation des processus. Chaque groupe international élabore son cadre normatif et le met en pratique grâce au SIRH. Lorsqu’un groupe possède plusieurs entités réparties au sein de différents pays, les mises en production sont généralement échelonnées dans le temps. Des équipes internationales sont par conséquent mises en place et travaillent en parallèle.

Un écosystème de solutions

Autre élément dans la mise en place d’un projet d’urbanisation international : l’interopérabilité des solutions. Cela signifie que les différentes applications doivent être capables d’opérer ensemble, au sein d’un écosystème RH. Un client peut par exemple utiliser notre solution HR Access pour la gestion administrative et la paie et les solutions Cornerstone ou Talentsoft pour la gestion des talents, ainsi que QLIK pour l’analyse de données et les reportings et Ingentis pour la gestion des organigrammes. Cela permet de proposer aux entreprises internationales les solutions les plus adaptées à leurs besoins et leurs contextes spécifiques.

Des outils accessibles

Les entreprises internationales veulent particulièrement développer l’autonomie de leurs collaborateurs en facilitant l’accessibilité aux différents outils. Elles souhaitent qu’ils gèrent leurs données personnelles ou liées à leur activité comme la correction des temps de travail ou la pose de congés. Les applications doivent être ATAWAD (acronyme pour « Any time, anywhere, any device »), c’est-dire que le collaborateur doit pouvoir se connecter à n’importe quel endroit, à tout moment et sur n’importe quel support ou terminal. L’amplitude des services proposés peut être vaste de nos jours : le collaborateur peut par exemple postuler à un poste ouvert, demander une action de formation, ou encore gérer son entretien annuel. Depuis environ 5 ans, cette tendance s’intensifie et on amène le collaborateur à prendre complètement en main la gestion de ses données et activités RH.